Depuis plusieurs semaines le monde est touché par la pandémie du Covid19.

Après avoir analysé les informations et lu de nombreux articles sur le sujet, voici notre conclusion.

Avant de commencer il faut savoir que le Portugal a réduit ses dépenses de santé deux fois plus que ce qui était requis dans le protocole d'accord avec la «troïka» (UE/BCE/FMI, durant la crise de 2008). Cette conclusion nous vient de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE).
https://www.rtp.pt/noticias/saude/portugal-cortou-em-saude-o-dobro-do-exigido-pela-troika_a624500

Le Portugal est-il une exception avec un nombre d’infections et de morts bien en dessous de ses voisins espagnols ou même français ou italiens ?

Tout d’abord il faut reconnaître que l’Etat portugais a pris des mesures en amont, en fermant d'abord les écoles le 13 mars puis les frontières avec son voisin espagnol le 17 mars.

Avant que le confinement et que l’état d’urgence ne soient décrétés le 17 mars dans tout le pays, les portugais s’étaient déjà, pour la majorité, mis en quarantaine depuis une semaine. Les seules personnes que l’on pouvait voir dans les rues parlaient anglais ou français. De nombreux journaux faisaient état de jeunes gens de nationalités étrangères continuant à faire la fête le soir dans le quartier de Cais do Sodre.

Le peuple portugais avait pris les devants alors que l’Etat maintenait toujours les aéroports ouverts, sans contrôle de l'état de santé des voyageurs jusqu’au 21 mars.

Il faut noter également que les portugais on une capacité de résilience bien plus importante que la majorité de l’Europe. Faut-il rappeler que les heures sombres provoquées par la dictature se sont prolongées bien après la Révolution des Oeillets de 1974. Alors que la détresse économique a toujours été omniprésente dans le quotidien d'une majorité de portugais, ces périodes difficiles ont engendré depuis longtemps des liens ou réseaux de solidarité entre les gens. Encore présentes aujourd'hui, de nombreuses associations viennent livrer de la nourriture aux plus démunis et aux personnes âgées pour éviter qu’elles ne sortent seules. 

Aujourd’hui le 21 avril 2020 nous avons les chiffres suivants: 21.379 infectés, 762 décès, 917 personnes qui ont récupéré, mais une quatrième ligne apparaît 202.769 cas suspects. Cette dernière ligne porte à confusion car elle augmente de jour en jour.  Il faut d'abord comprendre que depuis le début de la pandémie le Portugal a effectué 271.962 tests quand la France en a effectué 463.000, pour une population plus de 6 fois supérieure.

Tous ces facteurs ont eu sans nul doute un impact sur le ralentissement de la propagation de l’épidémie. 

Une étude effectuée par l’Imperial College de Londres révèle qu’il y aurait au Portugal 83.000 personnes infectées.

Mais également selon les données de l'Institut national de la statistique (INE), le nombre de décès entre le 1er et le 31 mars était de 10 224, dont 187 directement dus à une infection par le nouveau coronavirus. C'est le bilan officiel, mais le nombre de décès causés par l'infection peut être plus élevé, car parmi les décès enregistrés il y aura «des cas de covid-19 qui n'ont pas été diagnostiqués», souligne Ricardo Mexia.

Le magazine The Economist a également laissé cette même alerte, dans un article où l'on se souvient qu'en cas de catastrophe majeure, le nombre réel de morts ne finirait par être connu que plus tard et qu'il était toujours beaucoup plus élevé que les statistiques.

Alors le Portugal est-il une exception latine comme de nombreux journaux étrangers ont voulu le laisser entendre. Cela s'inscrirait peut être une nouvelle fois dans une stratégie politique visant à "vernir" la réalité afin de relancer rapidement l’économie du pays qui s’appuie sur une l'économie majoritairement tertiaire pour laquelle le tourisme représente 11% du PIB.

A.L. / L.L.

Sources :
https://www.dropbox.com/s/tkusww74gd5qbzc/DeathCount_final_GHS.pdf?dl=0

https://www.cmjornal.pt/sociedade/detalhe/estudo-aponta-que-portugal-tem-cerca-de-83-mil-infetados-com-coronavirus?ref=HP_OutrasNoticias3

https://www.publico.pt/2020/04/13/sociedade/noticia/investigadores-procuram-respostas-excesso-mortalidade-marco-1912015

https://www.letemps.ch/monde/portugal-exception-latine-face-coronavirus

https://www.cmjornal.pt/sociedade/detalhe/coronavirus-nao-trava-diversao-no-cais-do-sodre-em-lisboa?ref=Mais%20Sobre_BlocoMaisSobre